Le paradoxe du changement climatique

nous apprend que, si les températures augmentent, les précipitations et le volume d’eau annuel ne diminuent pas pour autant dans les mêmes proportions.

Selon la plupart des modèles, la ressource en eau en Aquitaine resterait stable pour les années à venir:

  • 550 à 850 mm de pluie par an avec de fortes variations dans le temps.
  • En revanche, l’ensemble des besoins va augmenter à cause de l’amplitude des températures : évapotranspiration des plantes, maintien des étiages en été, loisirs, industries, besoins domestiques…

Ainsi, il est urgent de gérer la saisonnalité de la ressource en eau
par le stockage pluriannuel.

Savoir conserver les excédents hivernaux :
  • en zones de coteaux : retenues en lacs collinaires et recharge de nappes karstiques de surface…
  • en zones de plaine : réalimentation des nappes alluviales…

Autant de solutions permettant de distribuer l’eau au profit de tous les acteurs en période estivale, d’alimenter les ruisseaux et de préserver la biodiversité ; sans oublier l’effet « climatiseur », pour les centres urbains, d’une végétation irriguée à leur périphérie.